Les arts du jeu

Créativité & imaginaire

 

 « … c’est en jouant, et peut être seulement quand il joue, que l’enfant ou l’adulte est libre se montrer créatif […] La créativité qui m’intéresse ici est quelque chose d’universel. elle est inhérente au fait de vivre. » D. W. Winnicot

Les arts du jeu et de la rencontre

 

Tout d’abord un petit mot sur l’Art : Tout le monde a un potentiel artistique. Il n’est pas nécessaire d’être un artiste chevronné ou un Art-thérapeute diplômé pour créer des instants de vie intenses et beaux avec les personnes et leur entourage dans les épreuves (petites ou grandes) qu’ils traversent. Ce potentiel peut se réaliser avec le désir, des outils et des techniques (des arts…du jeu).

Et le jeu : Le jeu dans un sens élargi, pour correspondre aux normes adultes, est tout ce que nous faisons avec enthousiasme et curiosité pour ressentir de la joie et du plaisir. C’est une activité libre, séparée des autres activités humaines, improductive, incertaine, réglée et fictive…

Improviser, c’est l’art de la vie: Nous improvisons tout le temps. Dans la pratique artistique c’est le moment où l’acteur devient auteur où l’interprète devient le maitre de sa partition. Parce qu’il sait d’où il part et suit son chemin dans sa recherche du beau et de l’émotion. Parce qu’il a conscience de ses choix et en prend la responsabilité. « Il n’y a pas de fausse note, il y a juste des notes à assumer » Miles Davis.

L’improvisation c’est aussi cet espace/temps où les artistes (ou les joueurs) se rencontrent dans un imaginaire commun qu’ils explorent et inventent ensembles.

Dans le cas des pratiques professionnelles du soin ou de l’aide, « l’improvisation orchestrée » (Vial, 1997) est une attitude d’ouverture sur l’imprévu, de présence à soi et au monde. L’acceptation du nécessaire désordre, la confiance en soi qui rend possible la non-linéarité de sa pratique tout en conservant sa finalité et sa technicité.

Les formations proposées font traverser différentes expériences de jeux et initient à différentes pratiques artistiques basées sur l’improvisation.

Ces techniques permettent d’inventer dans l’action des propositions ludiques adaptées à une grande variétés de publics et de situations.

Le clown : C’est la forme théâtrale interactive par excellence ! Le jeu se construit dans un rapport étroit avec le public. Le clown est le personnage théâtral qui laisse le plus de place au comédien qui le joue. Il permet d’accueillir et de jouer avec nos émotions, nos forces et nos faiblesses. Le clown peut tout faire et tout tenter, il peut développer d’autres techniques qu’on nomme alors des « arts de surcroît » : le conte, le chant, la danse, le théâtre d’objet, le mime, et toutes les techniques de cirque.

Le contact-improvisation : C’est une pratique de mouvement improvisé qui se construit dans le contact avec son/ses partenaires. Cette pratique développe l’écoute, la présence et ouvre un monde de sensations et de jeux.

Le jeu spontané : C’est jouer comme les enfants, dans l’interaction avec les autres et le monde. Les règles sont simples : refuser l’ennui et suivre sa curiosité et son inspiration. Cette pratique a été élaborée pour mettre en jeu des enfants en situation de handicap et les adultes qui les accompagnent (parents, éducateurs-trices, etc…)

Les expériences sensorielles : Nos sens son nos fenêtres sur le monde et nous construisons notre réalité à partir de ces informations. Pour rencontrer l’autre le préalable est d’être conscient de ce qui se passe en nous. Il s’agit donc de développer notre capacité d’observation de ce qui existe en nous. C’est là que l’Art et le jeu rencontrent les grandes pratiques spirituelles comme la méditation.